Les pathologies crâniennes

Toutes ces pathologies font l’objet d’une discussion collégiale aboutissant à une proposition faite au patient de prise en charge multidisciplinaire conformément aux recommandations internationales.

Gliomes cérébraux

Les gliomes sont des tumeurs qui se développent aux dépends des cellules situées autour des neurones.

Métastases cérébrales

Les métastases cérébrales, sont des tumeurs qui peuvent être uniques ou multiples provenant d’un autre organe que le cerveau.

Méningiomes

Le méningiome est une tumeur non cancéreuse qui se développe à partir des enveloppes situées autour du cerveau, les méninges.

Adénomes hypophysaires

L’hypophyse est une glande située derrière le nez, entre les yeux. C’est le chef d’orchestre des hormones du corps humain.

Hydrocéphalie

L’hydrocéphalie est une augmentation symptomatique du volume ventriculaire cérébral liée à un trouble de la physiologie du Liquide Cérébro-Spinal, le LCS.

Conflit vasculo-nerveux

Les conflits vasculo-nerveux résultent de la compression d’un nerf crânien par une boucle vasculaire (le plus souvent une artère) lors de son passage dans la fosse postérieure.

Malformation Chiari

Le tronc cérébral quitte le crâne pour devenir la moelle épinière dans la colonne vertébrale.

Hématome sous-dural chronique

L’hématome sous dural correspond à une collection de sang vieilli dans les enveloppes situées autour du cerveau.

Chirurgie crânio- faciale

Certaines situations, traumatismes ou tumeurs, sont responsables de modifications importantes de la boite crânienne.

Gliomes cérébraux

Les gliomes sont des tumeurs qui se développent aux dépends des cellules situées autour des neurones.

Mode de révélation

  • Les symptômes varient selon la localisation et la taille de la tumeur (céphalées, troubles visuels, épilepsie, déficit moteur d’un membre, trouble du comportement …

Traitement

  • La chirurgie (biopsie ou exérèse) est le plus souvent réalisée en première intention. En fonction des résultats de l’analyse de la pièce opératoire, un traitement complémentaire (chimiothérapie et/ou radiothérapie) peut être proposé.

Fiche d’informations de la Société Française de Neurochirurgie

Réalisation de biopsies cérébrales en conditions stéréotaxiques

Métastase cérébrale

Les métastases cérébrales, sont des tumeurs qui peuvent être uniques ou multiples provenant d’un autre organe que le cerveau. Elles correspondent à une greffe tumorale d’une maladie cancéreuse.

Mode de révélation

  • Les symptômes varient selon la localisation, la taille et le nombre de métastases (céphalées, troubles visuels, épilepsie, déficit moteur d’un membre, trouble du comportement …).

Traitement

  •  En fonction du nombre, de la taille et du mode de révélation, plusieurs propositions sont possibles : chirurgie, chimiothérapie et/ou radiothérapie traitement médicamenteux. Ces traitements sont en général combinés pour obtenir la meilleure efficacité.

Fiche d’informations de la Société Française de Neurochirurgie

Chirurgie d’exérèse d’une tumeur du cervelet

Méningiomes

Le méningiome est une tumeur non cancéreuse qui se développe à partir des enveloppes situées autour du cerveau, les méninges.

Mode de révélation

  • Les symptômes varient selon la localisation et la taille de la tumeur (céphalées, troubles visuels, épilepsie, déficit moteur d’un membre, trouble du comportement …). Fréquemment les méningiomes sont asymptomatiques (sans symptôme). Ils alors sont découverts de façon fortuite, dans le cadre de bilans réalisés pour tout autre chose.

Traitement

  • En fonction de la localisation, de la taille et du mode de révélation, plusieurs propositions doivent être discutées : surveillance, chirurgie et/ou radiochirurgie

Fiche d’informations de la Société Française de Neurochirurgie

Exérèse chirurgicale d’un méningiome de la convexité

Méningiome suprasellaire

Avant chirurgie

Après chirurgie

Méningiome de la convexité

Avant chirurgie

Après chirurgie

Adénomes hypophysaires

Avant chirurgie  /  Après chirurgie

L’hypophyse est une glande située derrière le nez, entre les yeux. C’est le chef d’orchestre des hormones du corps humain. Une partie de cette glande peut dysfonctionner, l’adénome hypophysaire. Cette tumeur non cancéreuse peut entrainer des troubles endocriniens et/ou visuels.

Mode de révélation

  • Les symptômes varient selon la taille et le type d’adénome. Les adénomes peuvent également être découverts de façon fortuite, dans le cadre de bilans réalisés pour tout autre chose.

Traitement

  • En fonction du type d’adénome, de sa taille et du mode de révélation, plusieurs propositions sont possibles : surveillance, chirurgie et/ou traitement médicamenteux.

Fiche d’informations de la Société Française de Neurochirurgie

Adénomes Hypophysaires

Conflit vasculo-nerveux

Les conflits vasculo-nerveux résultent de la compression d’un nerf crânien par une boucle vasculaire (le plus souvent une artère) lors de son passage dans la fosse postérieure.

Mode de révélation

  • Les conflits vasculo-nerveux résultent de la compression d’un nerf crânien par une boucle vasculaire (le plus souvent une artère) lors de son passage dans la fosse postérieure.

Traitement

  • Pour la névralgie du nerf trijumeau, si le traitement médicamenteux est insuffisant, on peux proposer 3 alternatives : traitement chirurgical (on lève le conflit en déplaçant la boucle artérielle du nerf), traitement par radiochirurgie (radiothérapie en dose unique ciblant le nerf) ou thermocoagulation du nerf. Le choix du traitement se fera en fonction de l’age et de l’état général du patient. Le traitement le plus efficace à long terme reste la levée du conflit par un geste chirurgical.Pour l’hémispasme facial, le traitement chirurgical peut être envisagé pour éviter des injections répétées de Toxine botulinique (Botox). La chirurgie est le seul traitement qui peut apporter une guérison définitive.

Hydrocéphalie

L’hydrocéphalie est une augmentation symptomatique du volume ventriculaire cérébral liée à un trouble de la physiologie du Liquide Cérébro-Spinal, le LCS. Tout autour et à l‘intérieur du cerveau, circule le LCS. A l’intérieur du cerveau, le LCS est contenu dans les ventricules cérébraux. Lorsque ces ventricules sont dilatés entrainant des symptômes, c’est l’hydrocéphalie. De nombreuses causes peuvent entrainer une hydrocéphalie.

Mode de révélation

  • Les symptômes de l’hydrocéphalie dépendent de la vitesse d’installation du trouble et de son origine. Lorsque l’hydrocéphalie s’installe progressivement il est possible d’observer une triade associant troubles de la marche, troubles sphinctériens, troubles cognitifs.

Traitement

  • Le principe du traitement chirurgical de l’hydrocéphalie est de « dériver » le LCS. En fonction du type d’hydrocéphalie, un traitement endoscopique ventriculaire ou la mise en place d’une valve de dérivation peuvent être discuté.

Fiche d’informations de la Société Française de Neurochirurgie

Ventriculocisternostomie endoscopique

Hématome sous-dural

L’hématome sous dural correspond à une collection de sang vieilli dans les enveloppes situées autour du cerveau. Il survient à distance d’un traumatisme crânien, le plus souvent passé inaperçu, chez les personnes âgées volontiers prenant des anticoagulants ou antiagrégants.

Mode de révélation

  • Les symptômes varient en fonction de son volume et de sa localisation : céphalée, confusion, épilepsie, troubles de la marche, somnolence. Il peut également être asymptomatique.

Traitement

  • En fonction des symptômes et de la taille de l’hématome, un traitement médical ou chirurgical peut être discuté.

Malformation de Chiari

Le tronc cérébral quitte le crâne pour devenir la moelle épinière dans la colonne vertébrale. Le trou osseux par lequel le tronc cérébral sort du crâne s’appelle le trou occipital (foramen magnum). La malformation de Chiari correspond à un conflit au sein de ce trou occipital entre le tronc cérébral et le cervelet. C’est ce conflit/compression qui est responsable de la symptomatologie.

Mode de révélation

  • Les symptômes peuvent être nombreux (céphalées, cervicalgies, douleurs de la nuque, troubles de la marche, troubles de la déglutition, apnées du sommeil, vertiges, déficit moteur d’un membre…). Fréquemment la malformation de Chiari est asymptomatique (sans symptôme). Elle est alors découverte de façon fortuite, dans le cadre de bilans réalisés pour tout autre chose.

Traitement

  • En fonction du mode de révélation, surveillance ou chirurgie peuvent être  discutées.

Chirurgie crânio- faciale

Certaines situations, traumatismes ou tumeurs,  sont responsables de modifications importantes de la boite crânienne. Des prothèses sur mesure sont désormais disponibles et permettent  de corriger ces modifications réponds à deux impératifs : physiologique (bon fonctionnent du cerveau) esthétique (retentissement social).

Pathologies crâniennes Tumeurs cérébrales - Neurochirurgie de l'Union